post

C’est ce que tu appelles un Havre de pet ?

La 1 sur un nuage ! :

« Double red pompons » !…… presque la plus haute récompense dans la série des pompons rouges…..attribuée que très rarement à jeun au FCRV….ce n’est rien moins que le trophée qu’a ramené l’équipe fanion de son déplacement à Grenoble samedi soir: un match ÉNORME face à aux réservistes de Ligue 2…..pas que de simples doublures, la 1 étant au repos ce week-end.

Et pourtant, tout avait si mal commencé !……pénalty à la 2ème minute pour Grenoble……arrêté de façon magistrale par notre gardien Gaetan Vernet, exclu 10 minutes plus tard pour une faute hors de la surface de réparation dont l’évidence n’aura sauté qu’aux yeux d’un arbitre qui décidément ne nous aime guère. Donc nous voilà avec l’un des pappys flingueurs, Yohan Bertrand, dans les buts (un poste où il a joué une fois en 1988  lors d’une rencontre disputée derrière son immeuble comme les gamins de l’immeuble d’à côté et une fois en Corse après l’exclusion du gardien de je ne sais quelle équipe) …..et par voie d’inconséquence nous voilà à 9 sur le terrain…..pas la meilleure façon d’endiguer les assauts des feux follets grenoblois…..la messe était déjà presque dite !

Sauf que la messe n’était pas tout à fait dite parce qu’Attef Hénia n’est pas vraiment adepte et qu’il nous a planté un très joli but qui ne devait pas grand chose à personne aux environs de la 30ème minute de jeu. Le reste, c’est beaucoup, beaucoup de rigueur, d’engagement et de solidarité de toute l’équipe, quelques occasions de but franches pour nous tout au long de la rencontre parce que le choix des coachs fut de ne pas forcément se recroqueviller en défense,  les arrêts qu’il fallait du pappy flingueur reconverti, le reste, avec au bout une victoire 1.0 amplement méritée qui restera dans la petite histoire du FCRV.

Je n’aurai pas l’outrecuidance de sortir des noms du lot des joueurs présents sur le terrain samedi soir…..ils ont tous joué à 120% de leurs moyens et 120% des moyens de quelques uns, c’est du très haut niveau…..chapeau les gars !

Bien sûr les accrocs de la calculette et les peine-à-jouir vont bientôt m’expliquer que si ma grand mère avait joué au PSG et si la 1 avait joué comme ça toute la saison, on serait déjà presque en National 3. Je vais positiver dans un autre registre: les performances de la 1 en 2019 montre que, même avec beaucoup moins de moyens que d’autres, nous pouvons quand même aller décrocher la lune et la ramener à Dupau….j’avoue que j’avais fini par ne plus y croire !

Prochaine rencontre dans 15 jours à Dupau contre Echirolles…..c’est juste le dauphin du championnat Honneur…..match de gala à l’horizon !

Les autres résultats du week-end:
 
Victoire des U19 en championnat par absence de combattants en face….donc toujours invaincus en championnat.
 
Victoire 8.2 des U17 en coupe du monde Drôme Ardèche….faciles !

Victoire 8.0 des U15.2 (les minimes) en coupe du monde Drôme Ardèche. Qu’en dire ? Que nos visiteurs du jour ont bu la coupe jusqu’à la lie ? Que ce fut l’hallali ? Ou encore que la coupe est pleine ? Disons que l’adversaire, sans vouloir lui faire offense, était plutôt modeste. Quand même, 8.0, c’est du lourd ! Elle va bien, cette équipe U15.2 et c’est de bonne augure dans l’optique des championnats réformés.
2 défaites par contre en U13…..Il leur faut un coach mental ?
Donc le résultat du week-end au grand jeu des pronostics Lose1max, c’était VVVVDD……une grille qui aurait pu rapporter gros à qui aurait misé un kopeck transnistrien sur la victoire de la 1 à Grenoble.
Note pour ceux qui confondraient les vessies et les lanternes et la Moldavie et la Transnistrie. En fait, je comprends ceux qui se mélangent les pinceaux avec la géographie du coin vu que c’est carrément le foutoir. Pour faire simple, on va dire que la Transnistrie est une région que l’on a découpé on ne sait pas trop comment entre la Moldavie (celle que l’on a écrabouillée au foot cette semaine), la République Moldave du Dniestr (que l’on appelle aussi Transnistrie pour que ceux qui confondent les vessies et les lanternes y perdent leur latin), l’Ukraine, voire d’autres parce que les frontières du coin sont plus où moins aussi fluctuantes que les monnaies locales. Donc mes kopecks transnistriens, c’est la République Moldave du Dniestr ou Transnistrie pour les lanternes et ils ne valent pas un clou. En Moldavie, la monnaie, c’est le leu, qui ne vaut pas guère plus qu’un clou et qui se divise en 100 bani, sans doute pour se rappeler le bon temps des goulags. Et voilà comment vous vous endormirez moins bêtes ce soir surtout quand je vous aurai dit qu’en Moldavie (celle des bani), on fait paraît t’il du vin pas loin d’être assez bon, des eaux-de-vie plutôt sympa. Pour ceux qui croient encore qu’il n’a qu’un seul Dieu du vin et qu’il est né à Saint-Péray, n’oubliez pas que c’est à Noé que Dieu donna la vigne…..que Noé se retrouve dans la Bible et dans le Coran (bizarre ?), que Bacchus était romain, que Dionysos le dieu grec du vin était né en Thrace (Bulgarie, Turquie, Grèce), que les Vikings avaient leur dieu de vin, les Gaulois aussi, et même les Chinois….un dieu qui s’appelait et s’appelle toujours d’ailleurs Du Kang….je vous explique même pas comment ils prononcent ça à Marseille !
Pour aller au bout de mon propos, je vous concède que Dionysos est effectivement originaire de Valence….le groupe de rock, pas le dieu grec !
Oui mais, Dionysos, c’est le fils de Macron et d’une mortelle, Sémélé…..ou du moins c’est le fils de Jupiter (ou Zeus chez les Grecs, c’est le même avec un double passeport)….bon je m’arrête là parce que sinon, vous allez finir pas confondre les vessies et les ovnis vu que l’on a régulièrement signalé des ovnis qui s’avéraient finalement être des lanternes célestes thaïlandaises (khoom loy en patois local)…..et pourtant c’était dans le Nord de la France….y sont fous, ces chtis !
Un petit proverbe roumain pour finir: « S’il coulait du vin dans le Danube, il n’y aurait plus de fleuve en Roumanie ».
Ma petite rubrique à brac culturelle moins t’en as plus tu l’étales:
 

Rien de mes lectures de ces 2 dernières semaines que je puisse recommander…..je passe.

Je suis allé voir mercredi soir à Sète, « Lobby » la dernière représentation de la troupe Tie Break (des ex du Pokemon Crew, le groupe de battle le plus titré du monde)…..50 minutes de danse Hip-Hop de de Break Danse carrément décoiffantes. Ces garçons ont des talents de danseurs qui justifient pleinement l’inscription du Break Dance aux prochains Jeux Olympiques. Un vrai moment de bonheur…..je recommande très chaudement.
Le maire du Havre, un pote d’Édouard Philippe, nous proposait ces derniers temps une exposition « Un gros porc dans un grand port », genre Kamasutra…..avec lui-même dans le rôle de Philippe Visconti. Pas du tout recommandable ! Ils en ont pas marre, les marcheurs, de se faire des crocs-en-jambe ?
2 spectacles pour le prix d’un vendredi soir au Train Théâtre. En première partie, Abou Diarra, un joueur de n’goni (un croisement malien d’une harpe et d’une guitare) qui est allé puiser sa musique dans les villages reculés de la région, chez les chasseurs mandingues plus précisément. En version jazz, reggae, blues ou groove, cela donne des moments  de musique et de chant carrément extraordinaires…..j’ai kiffé un max. Pour info, le père d’Abou Diarra est chef de village, guérisseur, sait chasser le mauvais œil et désenvoûter…..pour les adeptes ou demandeurs. En 2ème partie, Maya Kamati, qui n’a pas une taille de guêpe mais une jolie voie. Elle a essayé vainement de nous entraîner dans de folles maloyas. Pour qui a vu Daniel Waro ou Zanmari Baré, Maya, c’est au moins une division en dessous. Une jolie adaptation musicale d’un poème mauricien quand même, une maloya plutôt sympa juste avant le couplet final. Il y avait quelques inconditionnels dans la salle….je n’en suis point.
Mardi prochain, j’irai ré-écouter Brad Mehldau, pianiste virtuose en tous genres, jazz en particulier, à l’auditorium de Lyon cette fois. Je vois raconterai.
 
Ma rubrique « Si t’as le bec fin, s’il te faut du vin d’première classe, goûte à ce velours, ce nectar d’ici, l’est génial ! »:
Pas facile de trouver un clone au Maçon Village « Fleur d’Azenay » de Georges Blanc. Ceux que j’ai goûté avait des saveurs de Chardonnay alsaciens…….pas vraiment mon truc ? Si vous avez des tuyaux, n’hésitez pas.
En chassant du côté du Maine-et-Loire,  un Saumur Champigny rouge qui va bien avec les amuse-gueules lorsqu’il fait trop chaud pour aller au-delà des 14°. Au départ, ce n’est pas vraiment ma tasse de thé (ou plutôt pas mon verre de vin), sans doute parce que c’est ce que l’on vous sert régulièrement (avec le Chinon et le Bourgueil) dans les restos parisien moyenne gamme. Dans le coin, j’ai quelques fois bu des Menetou-Salon presque sympa. Si vous avez là aussi des tuyaux n’hésitez pas.
Pour les amateurs de blanc liquoreux, le Coteau du Layon est une alternative redoutable face au Jurançon. A boire très froid en dégustant du fromage bleu, un peu puissant, gente Roquefort. Pour moi, pas un mariage heureux avec le foie gras…..mais comment faire confiance à un type qui préfère le pâté de campagne des Halles de Crussol à 99,7% des foies gras.
Bonne semaine.
Yves Jacquier, président du FCRV…..