Non non non non, le FCRV n’est pas mort……!

La 1 (enfin) à la hauteur de son standing :

La victoire de la 1 à Limonest, une des grosses écuries de la poule, aurait mérité pompon rouge…..sauf qu’il n’est pas question que la 1 ait droit à pompon rouge tant qu’elle sera en enfer au classement…..sauf qu’au vu de sa prestation d’hier, c’est 6.0 et non 1.0 qu’elle aurait du gagner.

Ne boudons pas malgré tout pas notre soulagement: gagner à Limonest, avec la manière en plus, relève de la très grosse performance.
Content pour Yoan Bertrand, buteur hier…..et oui, dans la basse-cour, c’est finalement souvent le vieux coq qui finit par sauter les poulettes (proverbe bressan, où l’on a la crème des poulettes et des coqs qui ne sont pas que crêtes à testicules, comme dans le Poitou….. »Dans une ferme du Poitou, un coq aimait une pendule, etc »….du bon Nougaro toulousain !).
Reste à confirmer parce que les autres clubs en enfer au classement n’ont pas envie de lâcher l’affaire non plus.
Prochain match samedi à Dupau en coupe du monde Auvergne Rhône Alpes contre Seyssinet. Coup d’envoi 18 heures.
Les autres résultats du week-end:

Les seniors 2 laissent s’envoler la victoire à la 95ème minute face à Chateauneuf-sur-Isère. Score final 3.3……dommage !
Victoire 3.1 des U19 contre Rhône Crussol…..toujours invaincus en championnat !
Même adversaire et même score pour les U17.1……une bien belle victoire, acquise en 2ème période, qui fait du bien à un groupe qui commençait à s’installer dans le doute.
Défaite par contre 3.1 pour des U17.2 qui n’ont pourtant pas démérité à Grignan, au pied du château, où résida une des plus belles poulettes de l’histoire de France….Françoise de Sévigné.
Victoire des U15.2 (les minimes), 5.0, contre Hermitage (Chanos Curson, Beaumont Monteux…..là où se trouve le restaurant les Cédres où vont aller se lécher les babines les gagnants d’un des jolis lots du récent loto du FCRV).
Défaite des 13.1 contre Montélimar (1.0).
3 victoires et 1 nul pour les U11.
Un bilan plus que correct pour ce week-end de février….à suivre.
Ma petite rubrique à brac culturelle moins t’en as plus tu l’étales:
 
J’ai enfin compris que j’étais complètement ringard en regardant les victoires de la musique vendredi soir.
D’accord on a eu droit à Louane, habillée en Mireille Mathieu, et qui nous a chanté un navet……d’accord on a eu droit à Vanessa Paradis, version momie, et qui nous a chanté une chanson version momie…..d’accord on n’a pas vu le meilleur Eddy de Pretto vendredi soir…..ni le meilleur Etienne Dao d’ailleurs……d’accord j’ai du mal à être convaincu par Camélia Jordana et je suis complètement imperméable au talent d’Angèle, de Damso, de Jeanne Added ou encore d’Orelsan…..d’accord je n’ai pas été insensible à la prestation de Bigflo et Oli ou de Shaka Ponk.
J’ai quand même l’impression que cette génération n’est guère plus talentueuse que notre équipe de France de rugby à qui on va encore trouver des excuses parce que le rugby-business a besoin de se trouver des excuses pour continuer à nous faire croire que nous allons être champions du monde avec les adeptes de la secte Bernard Laporte.
Tans pis, je mourrai ringard au milieu de mes vinyles.
Ma rubrique « Si t’as le bec fin, s’il te faut du vin d’première classe, goûte à ce velours, ce nectar d’ici, l’est génial ! »:
Ma perle de la semaine: Domaine de Richeaume rouge de Puylouvier, au pied de la magique montagne Sainte Victoire. C’est un allemand, professeur à Yale aux States, qui a eu le culot de nous faire ce vin bio dans lequel il a glissé une pointe de Tempranillo (un cépage hybride Ribera del Duero / cépage rouge d’Aragon…..pas mal !) dans un assemblage Cabernet Sauvignon / Syrah / Grenache / Carignan. C’est un peu cher à l’achat mais quand on aime on offre…..un bijou !
Le problème, c’est qu’il faut au moins 2 bouteilles pour oublier que tu as fait le mauvais choix en regardant les Victoires de la musique vendredi soir, avec en prime une animatrice qui m’a carrément couru sur le haricot…..finalement, je suis allé me coucher avec mon bouquin quand il n’y avait plus de rouge pour me faire oublier la misère musicale ambiante.

Bonne semaine.
Yves Jacquier, président du FCRV.