Il ne faut pas vendre la peau de l’Ardéchois avant de l’avoir tué !

11 mars 2019

 

La 1 à l’anglaise ! :La presse locale avait déjà vendu la peau de l’ours avant de l’avoir tué, écrivant d’ailleurs qu’elle ne valait pas un kopeck transnistrien et que ce match opposant l’ogre montilien au petit poucet ardéchois ne serait qu’une simple formalité pour les nougatiers…..j’avoue d’ailleurs bien humblement que je me disais qu’un nul suffirait à mon bonheur…..on n’a que les bonheurs de ses moyens et de ses ambitions !

Le début de match donnait raison aux chasseurs d’ours, les Montiliens marquant un but splendide dès la 10 ème minute sur leur première incursion dans la moitié de terrain ardéchoise, après avoir carrément bafouillé leur football au point d’avoir bien failli par 2 fois aller chercher le ballon au fond des filets…..voilà qui ressemblait déjà un peu trop à du vécu, la soirée promettait d’être longue et pénible.

Le reste a rassemblé à une vraie leçon de football…..égalisation plus que méritée avant la mi-temps, 2ème but peu après le retour des vestiaires, 3ème but à un quart d’heure de la fin…..le minimum syndical pour une équipe ardéchoise qui aura dominé son sujet de la tête et des pieds…..un vrai régal !

Pour que l’histoire soit encore plus belle, ce sont encore une fois les pappys flingueurs, Yohan Bertrand et Christophe Dimech (72 ans à eux 2 !) qui ont marqué les buts ardéchois…..à la conclusion d’actions rondement et intelligemment menées par un milieu de terrain omniprésent et inspiré. Les défenseurs et le gardien de but ont fait le reste, mettant rapidement terme aux contres assassins dont sont normalement capables les artificiers montiliens.

Merci à ceux qui ont su me convaincre de l’intérêt d’un mercato auquel je ne croyais qu’à peine à moitié. Bravo à tous ceux qui ont su faire ce qu’il fallait faire pour mettre fin à la spirale infernale de la médiocrité: les coachs, le coach mental, les bénévoles, les élus proches du FCRV, les autres.

Le FCRV version Montélimar avait carrément des allures d’une équipe qui peut jouer dans le quintet qui se dispute l’accession en N3…..dommage que le train soit parti avec une demie-saison de retard.

Pompon rouge évidemment, c’est le moins que je puisse faire…..c’est d’ailleurs c’est aussi ce que je peux faire de mieux au vu des finances du club !

Prochain match samedi prochain à Dupau contre Salaise, juste un cran au-dessus de nous au classement….le pire serait de vouloir brûler le saule avant de l’avoir coupé (et oui, le saule….qui donnera le nom de Salaise, la patrie de Pierre Quinon, ce champion olympique dont le dernier saut sera par la fenêtre de son appartement de Hyères…..près de 6 mètres de haut, tout près de son record du monde…..le mal de vivre !).

Les autres résultats du week-end:

La 2 avait fière allure samedi soir sur le papier avec pas mal de joueurs habitués à la pelouse de Dupau parce qu’habituellement dans le groupe fanion du FCRV.
La 2 avait piètre allure samedi soir sur le terrain, malmenée par Bourg-les-Valence……1.1 pendant après un peu plus d’une heure de jeu et après un carton rouge jugé sévère par le bord de terrain, 3.1 au coup de sifflet final, un résultat qui renvoie les joueurs d’Henri MBoumba plus près de l’enfer que du purgatoire.
3.1, c’était visiblement le score en vogue ce samedi sauf qu’une défaite 3.1 des U17 à Vallée du Jabron, il est vrai coleader du championnat Elite, c’est quand même une contre-performance pour une équipe il est vrai aussi très handicapée par l’absence d’un gardien de métier…..surprenant même à ce niveau là.
Belle performance par contre des U15.1 qui s’imposent 5.1  à Annonay et restent plus que jamais dans la course à l’accession en Ligue. On compte sur vous !
Les U15.2, orphelins de gardien de but également, obtiennent un très honorable match nul 4.4 face à Rhône Crussol…..après avoir mené 3.1 à la mi-temps…..mais aussi après avoir été menés 4.3 à 2 minutes de la fin…..évidemment déçus !
Défaite sévère 4.0 des U13.1 à Pierrelatte…..avec des circonstances atténuantes et victoire 4.3 des U13.2 à Ancone.
2 victoires pour les U11.1: contre Eyrieux et Malissard.

1 victoire et 1 nul pour les U11.2: contre Portes-les-Valence et contre Crest.

Donc le résultat du week-end au grand jeu des pronostcis Lose1max, c’était VDDVNDVVNV…..le V de tête éclipse un peu 3 D qui font tâche sur le ticket gagnant……d’ailleurs personne n’avait trouvé la bonne combinaison, merci pour l’ADJ !
Ma petite rubrique à brac culturelle moins t’en as plus tu l’étales:
 

Je suis en train de terminer le bouquin d’un écrivain allemand que l’on dit doué, Benedict Wells, récompensé de quelques prix littéraires dont j’ignorais l’existence: « La fin de la solitude ». Disons que je m’ennuie un peu, peu adepte que je suis de l’histoire de la veuve et de ses orphelins, même avec une jolie histoire d’amour en prime. Après, ce type de roman perd forcément de son esthétisme du fait de la traduction…..c’est malheureusement une remarque que je me fais régulièrement lorsque je lis des bouquins traduits…..de l’allemand en particulier. Je recommande quand même, pour les inconditionnels de la bibliothèque rose, version adulte.

Paris est jaloux des Baux-de-Provence et nous offre en ce moment une expo Van Gogh, « la nuit étoilée » à l’Atelier des Lumières, en version Les Baux-de-Provence. Nul ne peut ne pas aimer Van Gogh, et j’irai voir Van Gogh, à Paris ou ailleurs…..j’ai quand même un faible pour la carrière des Baux…..magique !

J’ai vu à la télévision la fin d’une tragédie racinienne…..PSG – Manchester United. Je ne suis pas plus fan du PSG que de n’importe quelle autre équipe parce que j’aime le football quand il est sublimement bien joué….qu’importe qui le joue. C’est juste dommage pour le football français. Je serai lyonnais contre Barcelone et breton contre Arsenal.

 
Ma rubrique « Si t’as le bec fin, s’il te faut du vin d’première classe, goûte à ce velours, ce nectar d’ici, l’est génial ! »:
Je n’ai pas encore goûté mais on me dit que c’est carrément une bombe: Domaine Gassac, un vin de l’Hérault très cher sauf si tu achètes sur pied.
Je vais goûter et je vous dit.
Pour les adeptes du bio à prix raisonnable, je vous conseille Madame M du Domaine de Sauzet en Languedoc Roussillon…..facile à boire pour tout public, même averti.
Jean-Louis Trintignant n’est pas seulement un acteur génial et un personnage éclairé, c’est aussi un fils de vigneron revenu dans les vignes, entre Costières de Nîmes et Côtes du Rhône. J’ai goûté son Rouge Garance……c’est très bien (3 niveaux de pas très cher à pas trop cher). Je recommande !
Bonne semaine.
Yves Jacquier, président du FCRV…..