Connaissez-vous la femme à Barbe….je suis sûr que Denis comprendra !

La 1 n’a su faire qu’une mi-temps:
Je me suis fait littéralement agresser par un certain nombre des lecteurs habituels de mes délires du dimanche soir sous prétexte que je n’avais pas fait de commentaires suite à la victoire de la 1 à Chasselay dimanche dernier sur un terrain bien peu propice au beau jeu. Pour ma défense, j’avais eu une semaine compliquée avec la super fiesta du jeudi soir à l’occasion des 40 ans d’Eurecat à qui j’ai intérêt de souhaiter longue vie vu que c’est un sponsor fidèle et généreux du FCRV……une soirée à vous réconcilier avec le capitalisme. Pour ma défense j’avais eu une semaine compliquée avec la soirée illuminations à Lyon du vendredi soir…..j’imagine que le thème, ce devait être les économies d’énergie vu qu’il n’y a avait pas grand chose à voir……Collomb, tu merdes (fallait la trouver celle-là !)….. Heureusement la fondue savoyarde d’après les lumières était carrément divine…..Évidemment, avec du fromage de chez Mons des Halles de Lyon, difficile de ne pas atteindre l’extase gustative. Pour ma défense, j’avais eu une semaine compliquée, obligé que j’ai été de m’envoyer samedi soir une belle platée de grenouilles du côté de Chalamont (Les Dombes). Ces grenouilles là n’étaient pas des migrantes thaïlandaises ou indonésiennes et j’en m’en lèche encore les babouines (et oui, ça se dit !). N’allez pas dire que je suis raciste et que je n’aime pas les Thaïlandaises ou les Indonésiennes, c’est juste que lorsque tu as des grenouilles de là-bas dans ton assiette, tu as l’impression qu’elles sont venues de Yogyakarta (la ville des marionnettes) ou de Pattaya jusqu’à Metro Valence à pied.

Tout ça pour dire que les joueurs de la 1 ont réussi un petit miracle à Chasselay face à une équipe qui comptait dans ses rangs 5 joueurs de la 1…..c’était du Chasselay en version illuminations collombiennes…..économie d’énergie côté des locaux, envie retrouvée côté visiteurs et la messe est dite…..ça tombe bien on était du côté d’Ars et de Jean-Marie Vianney, un garçon qui a beaucoup nui à l’image d’une région où l’hostie sans gluten, c’est en plus des grenouilles, de la poularde à la crème et aux morilles, du gâteau de foie, du ramequin et pas à la place de…..je l’ai croisé dans ma jeunesse vu qu’il est en vitrine dans le coin, il n’avait pas perdu un gramme depuis 1850.

Du coup j’ai renoncé à appeler « Comme j’aime »et ses 7 jours gratuits……ramène une portion de batraciens !

Le miracle chasselois aura été sans lendemain à cause d’une dernière demi-heure de jeu catastrophique à Aix-les-Bains. Les joueurs du FCRV auraient pourtant pu rentrer aux vestiaires à la mi-temps avec 2 ou 3 buts d’avance….1.1 à cause d’occasions gâchées et d’un penalty compensatoire (ce qui s’interprète de la façon suivante: penalty non sifflé en faveur des locaux vers la 30ème minute, penalty sifflé 10 minutes plus tard sur un joli plongeon dans la surface d’un joueur aixois). La sortie sur blessure de Yanis Hamza, buteur et très inspiré en première mi-temps, sonnera le glas des ambitions du FCRV qui, dès lors, vont multiplier les erreurs techniques dont bénéficieront finalement les joueurs aixois pour clore le score un peu après l’heure de jeu. En prime, un carton rouge pour un défenseur du FCRV et encore un penalty, heureusement stoppé par le Gaëtan Vernet. Défaite rageante parce qu’il y avait de la place pour mieux (un match nul équitable), voire mieux (une victoire à l’extérieur, simplement en reproduisant en seconde mi-temps ce qui avait été bien fait en première mi-temps).

Trêve des confiseurs jusqu’à la reprise du championnat le 19 janvier contre Cluses…..en espérant d’ici là que nous aurons fait un mini mercato d’hiver pertinent.

Les autres résultats du week-end:

Les U19 finissent l’année en confirmant leurs bonnes dispositions du moment…..victoire 6.3 contre Pierrelatte.
Les U17 finissent l’année sur les rotules…..défaite 4.3 contre GF Tournon l’Hermitage….grosse cylindrée en face.

Les U17.2 finissent l’année sur une bonne note…..victoire 2.0 contre Châteauneuf-du- Rhône.

Les U15.1 (les minimes) finissent l’année en perte de vitesse…..défaite 5.3 contre Annonay.

Les U15.2 finissent l’année sur les chapeaux de roue….victoire 12.1 contre Pont-la-Roche.

Les U13.1 finissent l’année on the bleeding edge…..victoire 2.1 contre La Valdaine.

Les U13.2 finissent l’année sui cappelli dell ruota…..victoire 3.1 contre Chomerac.
Fin de parcours pour Crest en coupe de France contre Le Puy, leader de sa poule N2 (4 divisions d’écart). 1.0 pour les Ponots qui ont joué avec le feu au petit trot. Patrick Bergous avait mis en place une stratégie pour ne pas perdre. Il a manqué un peu de folie aux Drômois pour renverser la montagne auvergnate.

Ma petite rubrique à brac culturelle moins t’en as plus tu l’étales:

Comment vous étonner du soutien d’une grande partie de la population aux gilets jaunes dans un pays où l’on préfère Mandrin à Carlos Ghosn, Bardet à Geraint Thomas, l’agneau de Sisteron à la bête du Gévaudan, la chèvre de Monsieur Séguin (des Baux de Provence) à Bruno Le Maire (de Neuilly ),etc ?….. D’ailleurs, maintenant que l’on en parle, l’ami Mandrin, c’est à Valence qu’il fut atrocement torturé, étranglé et accroché au gibet….on n’en parle pas beaucoup dans les bistrots du coin !

J’avais demandé il y a 2 semaines s’il y avait dans la salle des connaisseurs en musiciens joueurs de oud. Le salut est venu de Besançon où l’on m’a recommandé d’écouter Fayçal Salhi, à la limite du jazz et de la musique orientale. J’ai écouté, c’est excellent ! Je vais trier dans le répertoire.

J’aime bien écouter de la poésie, je n’arrive pas à rester plus de quelques minutes dans un recueil de poésies. J’ai essayé Pessoa, Khayyam, Senghor, d’autres….C’est sans doute Senghor qui a raison: « Le poème n’est accompli que s’il se fait chant, parole et musique en même temps ».
Parfois, quand même, je tombe sur des trucs comme ça:
 » C’est cette mince pellicule sur le remous du vin mal déposé de la mer
C’est ce grand cabrement des chevaux de la terre arrêtés à la dernière seconde sur un sursaut du gouffre
C’est ce sable noir qui se saboule au hoquet de l’abîme
C’est du serpent têtu ce rampement hors naufrage
Cette gorgée d’astres revomie en gâteaux de lucioles
Cette pierre sur l’océan élochant de sa bave une main tremblante pour oiseaux de passage
Ici, soleil et lune font les 2 roues dentées savamment engrenées d’un temps à nous moudre féroce
C’est ce mal être, cette fiente
Ce sanglot de coraux c’est fondant du ciel mémorable jusqu’au leurre de nos cœurs rouges à l’aube
Ce bec de proie rompant la poitrine inhospitalière
Cage et marécage
C’est cet émouchet qui blasonne le ciel de nos noirs cœurs planant
Ce rapt, ce sac, ce vrac, cette terre. »

C’est du Aimé Césaire, magnifique !!!!

Ma rubrique « Si t’as le bec fin, s’il te faut du vin d’première classe, goûte à ce velours, ce nectar d’ici, l’est génial ! »:

Les conseils de la semaine de Buvons futé, en version brèves.
La cuvée Caroline de Monsieur Chèze mérite respect.
Le Cornas de Monsieur Carlos Pereira fait pour le moment partie du top 3 du coin.
N’achetez pas du Condrieu, essayez le Viognier de Monsieur Georges Vernay, cela vaut beaucoup de Condrieu, en moins cher.

Keep cool, il ne s’agit pas de messages cryptés……pas de débarquement des Hollandais prévu en Ardèche avant mai prochain !

Yves Jacquier, président du FCRV…..j’ai passé le week-end à Aix, ville d’eau, en bord d’eau, un chouia enrhumé, pas Graves, je me suis soigné au Médoc.